C’est le moment...
La bouture de bois dormant, ça vous branche ?

Fans de bouturage, levez la main ! Saviez-vous que nous sommes dans la période parfaite pour bouturer du bois dormant à tour de bras ? Une occasion fo... rmidable de reproduire plantes et arbustes en toute simplicité. Alors, on se remonte les manches et on suit ces quelques instructions simples : Choisir l’environnement de destination : une tranchée contre un mur exposé nord ou une jardinière à l’abri du vent seront parfaits. Mélanger sa terre avec du sable : il peut s’agir de terre de jardin ou d’un mélange terre-compost. Choisir un rameau en bonne santé, le couper en biseau aux extrémités (chaque fois sous un œil) avec un outil propre et désinfecté type greffoir, couteau, sécateur… Planter les boutures en biais dans la tranchée (individuellement) ou perpendiculairement au sol (en fagots de 5 rameaux) en faisant bien attention de ne pas les planter la tête à l’envers ! Ensuite, il n'y a plus qu’à attendre patiemment le printemps sans toucher les boutures. Lorsque des feuilles commenceront à apparaître, vous pourrez repiquer les boutures en pot avant de les mettre en place définitivement l’automne suivant. Cette méthode, en plus d’être naturelle, a l’avantage de réussir plus souvent qu’elle ne rate. Parfait pour les "bouturistes" débutants !

C’est le moment...
Qui rentre, qui reste dehors ?

L’avancée de l’automne est synonyme de premières gelées, généralement à prévoir entre la mi- et la fin novembre. Pour les bulbes à floraison printaniè... re déjà en terre, pas d’inquiétude. Ces petits gaillards n’ont rien à craindre ! Si vous vous trouvez dans une région où il ne gèle pas, vos bulbes fleurissant en été pourront aussi rester en terre. En revanche, il est préférable de les retirer si votre région subit de fortes gelées. Et dans ce cas, voici un mini tuto sur la marche à suivre… Attendez que le feuillage ait jauni (important pour ne pas entraver une nouvelle floraison l’année suivante). Avec une bêche ou une fourche, déterrez délicatement vos bulbes. Laissez-les sécher quelques heures à l’abri, puis brossez-les pour en ôter la terre. Gardez seulement 10 cm de tige. Étiquetez les bulbes pour ne pas s’y perdre d’ici l’année prochaine. Conservez-les dans un endroit sec, à l’abri des rongeurs, recouverts de paille ou de sable. Pour un printemps et un été fleuri, choisissez le bon nid !

C’est le moment...
Des bulbes forcés pour un hiver coloré!

Vous aimez les fleurs mais vous n’avez pas envie d’attendre le printemps pour les voir s’épanouir ? Et si vous décidiez de forcer vos bulbes à fleurs ... pour en profiter avant tout le monde ? La technique est très simple pour obtenir une magnifique décoration florale en plein hiver ! Vous êtes prêts ? Prenez un pot que vous remplissez au ¾ de terreau et placez les bulbes dedans, côté plat vers le bas. Recouvrez les bulbes de terreau et arrosez bien. La pointe des bulbes peut dépasser. L’objectif est de leur faire subir une longue période de froid pour qu’ils puissent ensuite fleurir. Vous pouvez donc emballer votre pot dans un sac plastique et le placer au réfrigérateur ou tout autre endroit à moins de 9°C mais au-dessus de 0°C, et ce pendant environ 10 à 16 semaines (selon la variété). Arrosez quand nécessaire. Quand le pot est rempli de racines et que des nouvelles pousses sont bien présentes, enlevez le sac et placez le pot dans un endroit frais mais ensoleillé (près d’une fenêtre bien exposée par exemple). Les bulbes seront ensuite bientôt en fleurs ! Tous les bulbes à floraison printanière peuvent se forcer, mais vous aurez de meilleurs résultats avec les variétés hâtives ! Ils ne vous restent plus qu’à faire votre choix !

C’est le moment...
On se sèche avant d'y retourner (au potager) !

Lorsqu'on se passionne pour le jardin, récolter ses propres graines pour les semer l'année suivante est une expérience plaisante à tenter. Pour cela, ... il convient de bien choisir les plants sur lesquels vous allez prélever vos précieuses semences. Plus ils sont sains, plus la récolte a été abondante, et plus il y a de chance que la graine que vous extrairez de ces plants vous donne la même satisfaction ! Evitez donc les plants qui ont contracté des maladies ou dont la récolte a été maigre. Les variétés hybrides sont à écarter aussi, car si vous les ressemez, les récoltes risquent de ne porter qu'une partie des caractéristiques de la plante parent. Pour les légumes fruits, type tomates, les graines seront prises dans le fruit mûr. Pour les légumes racines (carotte) ou feuille (salade), il faut d'abord que la plante "monte à graine", c'est à dire qu'elle fleurisse et donne des graines une fois les fleurs fanées. Ensuite vient la phase du nettoyage. Le tamis est votre meilleur allié pour enlever les impuretés présentes. Puis vous pouvez les faire sécher en les étalant à l'air libre mais à l'abri de la lumière. Pour la conservation, deux facteurs à bannir : humidité et chaleur, qui ne manqueront pas de déclencher la germination. Un contenant hermétique, à condition que les graines aient bien séché (gare à la moisissure !), fera tout à fait l'affaire. A vous la collection de ces jolies diamants végétaux, fruits de votre travail passionné !